ForestEner Sassenage

La commune iséroise de Sassenage a fait appel à ForestEner, dont Énergie Partagée est co-fondatrice et actionnaire, pour s’équiper de deux réseaux de chaleur bois-énergie, approvisionnés en bois local.
Mains Plaquettes bois 1920px2

Le projet

Eddie Chinal vignette ronde2« ForestEner a développé et réalisé rapidement ce projet de deux chaufferies bois-énergie, porté par une volonté politique des élus de Sassenage et une belle dynamique sur l’agglomération grenobloise (via l’Alec et les services de la Métro), avec un très beau partenariat avec Energ’Y Citoyennes, société citoyenne déjà active sur le solaire. De la transition énergétique, locale et citoyenne sur l’électricité et la chaleur renouvelable ! »

Eddie Chinal, gérant de ForestEner

 

Les infos clés de ForestEner Sassenage

Installations : 2 réseaux de chaleur desservant 6 bâtiments communaux

Puissance : 820 kW

Production : 1760 MWh de chaleur / an

Investissement d'Énergie Partagée : Énergie Partagée pré-finance le projet à hauteur de 360 000 €, en attente de l'obtention du prêt bancaire et des subventions

 

Répliquer la première expérience ForestEner

En septembre 2018, nous inaugurions le tout premier réseau de chaleur communal citoyen de France (en délégation de service public), à Lucinges en Haute-Savoie. C’était la première réalisation de l’entreprise ForestEner, créée de concert par Énergie Partagée, Enercoop Rhône-Alpes et deux spécialistes du bois-énergie : le bureau d’études éepos et le fabriquant de chaudières bois Hargassner – sans oublier la commune de Lucinges, collectivité à l’impulsion du projet et présente au capital de ForestEner.

2018 09 29 ForestEner Puzzle convergence2

 

2019 est l’année d’amorçage de la réplication du modèle testé en Haute-Savoie. Et c’est à Sassenage, ainsi qu’à Quaix-en-Chartreuse, deux communes à proximité de Grenoble, que ça se passe !

Sassenage a choisi de contractualiser avec ForestEner via un marché de fourniture de chaleur. ForestEner est chargée de concevoir, installer la chaufferie et le réseau de chaleur, puis de les exploiter pendant 20 ans, ainsi que de financer le projet en faisant largement appel à l’épargne citoyenne.

 

Les citoyens à la manœuvre pour chauffer Sassenage au bois local

Grenoble Alpes Métropole soutenait déjà la coopérative Energ’Y Citoyennes et son initiative Solaire d’ici (co-financée par Énergie Partagée) visant à installer 1 MWc de toitures solaires dans la métropole.

EnergY Citoyennes En 2019 voyons plus grand2

Désormais, élargissant son champ d’intervention à une deuxième forme d’énergie renouvelable, Energ’Y Citoyennes est entrée au capital de ForestEner, de même que les communes de Sassenage et Quaix-en-Chartreuse, Grenoble Alpes Métropole et le PNR de Chartreuse. Les citoyens et les collectivités locales sont donc acteurs au premier chef du projet. La coopérative assure l’animation et la mobilisation citoyenne locales, y compris pour collecter l’épargne des actionnaires de l’agglomération grenobloise.

Le projet ForestEner Sassenage bénéficie de subventions de l’ADEME et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour un total cumulé de 580 380 €.

 

Deux réseaux de chaleur bois alimentent des bâtiments communaux

Deux réseaux de chaleur, alimentés par des chaudières bois à plaquettes forestières, vont désormais chauffer des bâtiments situés sur deux zones distantes de la commune.

plaquettes forestieres

 

Tous deux sont alimentés en plaquettes forestières issus de filières locales, dans un rayon maximum de 50 km. Ces plaquettes, livrées par l’entreprise ABSRA (qui regroupe plusieurs producteurs en Auvergne Rhône Alpes) sont un sous-produit de la coupe de bois pour d’autres usages. En cumulé, les installations consommeront environ 500 tonnes de plaquettes par an, soit 0,25 % à peine de la consommation annuelle en Isère actuellement : autant dire que l’impact sur la filière reste des plus minimes !

L’entretien et la maintenance des installations sera confiée à l’entreprise locale Eolya, implantée à Saint-Martin-le-Vinoux, dans la métropole grenobloise.

Le réseau de chaleur de l’école des Pies

C’est le plus petit des deux réseaux, d’une longueur de 80 m, qui desservira l’école et le gymnase des Pies, à hauteur d’environ 500 MWh de chaleur par an. Le réseau est alimenté par une chaudière de 220 kW en conteneur (incluant également le silo de stockage des plaquettes de bois). La chaudière à gaz du gymnase apportera un complément de l’ordre de 10 % de la consommation annuelle.

La mise en service de ce réseau est prévue pour septembre 2019.

Sassenage plan reseau des Pies

 

Le réseau de chaleur de la Plaine des sports de l’ile

Ce second réseau, de 400 m de long, alimentera en chaleur 4 bâtiments communaux : la piscine couverte, la maison des clubs, le gymnase Jeannie Longo et les services techniques municipaux. Deux chaudières bois de 300 kW chacune sont installées dans la chaufferie déjà existante du gymnase, et un silo en conteneur, destiné à stocker les plaquettes bois, est accolé à l’ensemble. La chaudière à gaz de la piscine servira d’appoint-secours.

La mise en service de ce réseau est prévue pour décembre 2019.

Sassenage plan reseau plaine des sports 2