Méthamoly

En 2012, un groupe de douze agriculteurs, accompagné par le Syndicat Intercommunal des Monts du Lyonnais, s’est engagé dans un projet de méthanisation collective, en mobilisant de nombreux acteurs sur le territoire. Le méthaniseur est entré en service en janvier 2019.
  • Pictures 1456417013
  • Pictures 1456417026

Le projet

alois klein2« C'est un projet de longue haleine initié depuis 2012. Il est mené par un groupe-projet très divers qui donne beaucoup de sens à la démarche avec le souci permanent d'impliquer les acteurs du territoire : résident-e-s, associations locales, élu-e-s locaux, cantines scolaires, agriculteurs ... »

Aloïs Klein, président de la SAS Agri EnR

 

Les chiffres clés de Méthamoly

Production : 11 000 MWh/an soit la consommation de chauffage de 1100 foyers

Puissance : 120 Nm3/h soit 1 unité de méthanisation

Budget total : 6,2 millions d'euros

Investissement d’Énergie Partagée : 230 000 €

 

Méthamoly : une initiative impulsée par agriculteurs et collectivités

C’est en 2012 que douze éleveurs bovins (lait et viande), déjà regroupés en CUMA (Coopérative d’utilisation de matériel agricole) et habitués à s’entraider, ont décidé de s’engager dans un projet territorial de méthanisation collective. D’emblée, leur projet a bénéficié de l’accompagnement du Syndicat Intercommunautaire des Monts du Lyonnais (Simoly) qui s’était de son côté attelé à identifier les potentiels de méthanisation sur son territoire.

Les collectivités ont co-financé le projet, au travers de la SEM Soleil et du fonds OSER. Énergie Partagée a également investi au côté des agriculteurs. Le tour de table a été complété par Engie Suez Biogaz, qui a également apporté son expertise technique gazière, et par Unica Invest, ainsi que par un emprunt bancaire à hauteur de 5 millions d’euros.

Méthamoly s'est engagé à respecter la Charte Méthanisation d'Énergie Partagée

 

Chaque année, 17 000 tonnes de déchets transformées en énergie renouvelable

Le méthaniseur traite à la fois des effluents d’élevage et des bio-déchets issus des cantines et d’entreprises agro-alimentaires du territoire. Le site produit du bio-méthane injecté dans le réseau local de gaz. Chaque année, ce sont environ 10 000 tonnes d’effluents d’élevage et 7000 tonnes de bio-déchets qui sont recyclées par Méthamoly, pour produire de l’énergie renouvelable consommée localement.

Toutes ces matières proviennent du territoire proche. Ainsi, tous les effluents d’élevage proviennent des élevages situés aux alentours (5 km ou moins). Les bio-déchets sont collectés dans un rayon d’une cinquantaine de kilomètres.

Les flux routiers induits par l’activité du méthaniseur restent minimes au regard des infrastructures et du trafic pré-existants dans la zone artisanale de Saint-Denis-sur-Coise, une zone très urbanisée où Méthamoly est implanté parmi d’autres entreprises. En effet, seuls deux semi-remorques approvisionnent le site chaque jour, apportant les 50 tonnes de matières nécessaires à l’alimentation du digesteur dans lequel est généré le bio-méthane.

Outre le gaz, la fermentation génère un résidu, le digestat, composé de matière organique, d’azote, de phosphore et d’eau. Ce digestat constitue un excellent amendement pour les terres agricoles : sa valorisation sur les fermes permet aux agriculteurs de réduire l’usage d’engrais de synthèse dans leur activité. L’épandage du digestat se fait sur les élevages qui fournissent leurs effluents, donc dans un rayon de 5 km.

Pour tout comprendre sur la méthanisation et le biogaz en 3 minutes en vidéo...

 

vaches methamoly

 

Le projet participe à la dynamique du territoire. La SAS Méthamoly a créé quatre emplois locaux à temps plein : deux personnes pour exploiter le site, et deux personnes pour gérer l’approvisionnement en matières et l’épandage du digestat. De plus, l’exploitation du méthaniseur crée de l’activité pour des prestataires choisis en région Rhône-Alpes, qui interviennent pour l’épuration du gaz produit, le suivi de l’installation, le suivi réglementaire…