Giraud Agri Energie

Ce projets sur un hangar agricole est un des tout premiers projets soutenus par Énergie Partagée. Il allie production d'électricité verte d'origine solaire et récupération de la chaleur des panneaux pour le séchage du fourrage.
  • giraud

Le porteur de projet

Depuis 5 générations, la famille Giraud élève des vaches laitières sur la commune de Saint-Cyr les Vignes dans la Loire. En 1990, Geneviève GIRAUD développe une activité de glaces à la ferme. Une partie du lait sera désormais transformé e en glaces et sorbets. Après de nombreuses évolutions et l’arrivée de Charles Giraud sur l’exploitation, la famille entre dans une dynamique de développement durable en 2011 avec la mise en service d’un bâtiment de 3100 m 2 entièrement robotisé équipé d’un séchage en grange et de panneaux photovoltaïques.

De l’énergie et de la chaleur solaire

Située à Saint-Cyr-les-Vignes, à 20 km au nord de St Etienne, la ferme Giraud demande à EPI de l’aider à construire un vrai bâtiment agricole du XXIème siècle. Au final, un toit PV de 1800 m2 développant une puissance de 241 kWc est installé, ainsi qu’un système de récupération de chaleur destiné au séchage de fourrage.

La chaleur qui s’accumule sous les panneaux PV est aspirée et soufflée sous le stock de fourrage vert. L’aspiration d’air chaud permet également de refroidir les capteurs solaires dont le rendement se trouve ainsi augmenté. Ce couplage entre la production d’électricité et la récupération de chaleur solaire est une innovation quasi unique en France en usage agricole.

Une toiture solaire pourvoyeuse d’activité

Le projet de bâtiment et de robotisation de la ferme a également pu être réalisé grâce à l’installation des panneaux photovoltaïques qui ont permis le financement du projet grâce à un montage financier innovant dans le monde agricole.

L’ensemble du projet a permis à la Ferme des Délices de se moderniser et laisse entrevoir un avenir prometteur. L’amélioration des conditions de travail et du confort du troupeau permettent d’aller vers une autonomie alimentaire inscrivant ainsi l’exploitation dans une dynamique de développement durable.