HydroEpinal

Dans les Vosges, la centrale Bragard à Épinal est en pleine rénovation par la société Ercisol. À nouveau, Énergie Partagée s'investit et investit à ses côtés pour remettre en état cette installation sur le territoire, et profiter du courant de la Moselle pour produire de l'énergie au fil de l'eau.
  • la centrale small2

Le projet

Une centrale historique

À l'origine, une centrale hydroélectrique qui faisait partie de l'usine textile Bragard à Épinal, à environ 2 km du centre-ville. Au départ utilisée simplement pour sa force motrice, elle passe ensuite en production d'électricité avec l'acquisition d'un droit d'eau auprès de la commune. Depuis, cela fait 70 ans qu'elle produit fièrement de l'électricité verte issue de la force du courant de la Moselle.

La société qui était propriétaire ayant cédé son activité et arrêté le fonctionnement de la turbine, et le repreneur ayant ensuite rapidement remis en vente l'usine, elle a finalement été acquise le 31 juillet 2017 par la société Ercisol (Énergies Renouvelables Citoyennes et Solidaires) pour 900 000 €.

Avec 375 000 € de travaux programmés pour améliorer son fonctionnement, la société a fait appel à Énergie Partagée et au financement citoyen pour boucler le budget du projet et permettre à la centrale de fonctionner à nouveau au maximum de ses capacités.

L'objectif est ainsi de rénover les installations et d'augmenter la puissance fournie : avec un meilleur matériel et quelques opérations de maintenance, on peut augmenter de 20 à 25 % la productivité, et améliorer la régularité du fonctionnement de l'installation.

louis2

 

"À notre lancement en 2010, nous étions 35 amis actionnaires. Nous comptons aujourd’hui 170 associés répartis dans toute la France et même en Suisse, Belgique et Grande-Bretagne. À chaque nouveau projet, nous créons une filiale dotée d’un gérant pour impliquer la population locale." 

Louis Massias, président de la société Ercisol

 

Des actions pédagogiques à mener autour du projet 

Une rencontre avec la mairie d'Épinal a permis d'envisager de réaliser une voie verte qui passerait sur la bande de terre entre le canal et la rivière (la Moselle). Ercisol et Énergie Partagée se rejoignent sur leur volonté de travailler sur la pédagogie autour de l'environnement et des énergies renouvelables. On pourra exposer du vieux matériel (alternateur, pièces d'époque...) pour le présenter aux visiteurs, et réaliser également des panneaux pédagogiques pour présenter la centrale.

Les chiffres clefs

Production estimée : 1 288 000 kWh/an
En termes de foyers alimentés : 410 foyers (hors chauffage)
Puissance installée : 260 kW, répartie sur trois turbines (deux turbines de 110 kW, une turbine de 40 kW)

DSC 0704

Le porteur de projet

Ercisol détient déjà deux centrales hydroélectriques en fonctionnement, une troisième en rénovation, et participe également au capital d'un projet solaire photovoltaïque et d'un parc éolien citoyen sur la commune de Chamole, également financé par Énergie Partagée. Tout comme Énergie Partagée, elle est agrée Entreprise Solidaire.

C'est donc tout naturellement qu'Énergie Partagée s'engage à nouveau financièrement à hauteur de 30% du capital auprès de ce partenaire historique pour l'aider à boucler le budget et permettre aux citoyens d'investir eux aussi, comme c'était déjà le cas avec le succès de la centrale HydroRaon.

À quoi servira votre financement ?

Sur les 375.000€ de travaux prévus, voici le détail des opérations à mener. 

Les deux grosses turbines sont en travaux à partir du 15 novembre 2017. Sur la turbine n°2, il faut opérer un lifting complet de la turbine. L'alternateur a été rebobiné il y a une quinzaine d'années : il est prévu de le changer à moyen terme, même si pour l'instant il fonctionne bien.

Durée de cette première tranche de travaux : un mois (15 novembre - 15 décembre)

L'objectif est l'amélioration du rendement de la turbine : pour l'instant on ne peut pas fonctionner à pleine puissance, alors qu'à la suite des travaux on pourra en tirer facilement 115kW, au lieu des 110 actuels.

Sur la dernière turbine, il y a besoin de davantage de travaux. À partir de fin mars jusqu'à début avril, il est prévu d'enlever le multiplicateur et de changer l'alternateur (qui commence à dater, avec ses 70 ans au compteur).

On le remplace par une pièce à vitesse lente. Trois intérêts à cela : tout d'abord on supprime du matériel vétuste, ensuite on réduit le bruit de fonctionnement et enfin on gagne 3-4% en termes de production. Deux mois de travaux sont donc prévus entre début avril et début juin, à adapter selon le débit de la rivière.

Ercisol a également déjà changé les vannes qui sont juste en amont des turbines (qui étaient à l'origine en bois) pour des vannes métalliques, ce qui permet de travailler sur les turbines en toute sécurité pendant que les autres fonctionnent (elles sont maintenant complètement isolées).