SAS Vents Citoyens

La SAS Vents Citoyens, créée par l’association du même nom, est une société mayennaise dédiée à l’investissement dans les énergies renouvelables citoyennes.
Nordex N117 Gamma 2400kW 1 1024px web3

Le projet

« "L'énergie du collectif" n’est plus seulement un slogan, quand on voit le chemin parcouru depuis 6 ans, En effet, nous sommes heureux d’avoir pu initier sur notre territoire des partenariats nouveaux entre des citoyens, des entreprises, des collectivités territoriales et le syndicat d’électrification de la Mayenne. Le chemin est maintenant ouvert pour que chaque citoyen mayennais qui le souhaite puisse prendre part au développement concerté d’énergies propres dans son département. »

Jean-Luc Frétigné, président de la SAS Vents Citoyens

 

Investissement d'Énergie Partagée :

  • 50 000 € en capital
  • 100 000 € en compte courant d'associé

 

Une société citoyenne destinée à porter des projets EnR territoriaux

Vents Citoyens Logo clairLa SAS Vents Citoyens, créée par l’association du même nom, est une société mayennaise dédiée à l’investissement dans les énergies renouvelables citoyennes.

Elle est détenue à 100 % par des acteurs territoriaux et citoyens : 340 citoyens, dont 285 au travers de 23 clubs d’investissement dans les énergies renouvelables citoyennes (CIERC), Énergie Partagée Investissement, le syndicat Territoire d’Énergie Mayenne ainsi que les communes de Saint-Hilaire-du-Maine, de La Baconnière et la communauté de communes d’Ernée.

L’impulsion qui a abouti à la création de la société est partie d’un projet d’implantation de 4 éoliennes totalisant 11,4 MW, prévues pour entrer en service en 2021, porté par le développeur ABO Wind. L’industriel a accepté de céder à la SAS Vents Citoyens 25 % du capital .

Mais cette première prise de participation est l’amorce d’une dynamique citoyenne et territoriale destinée à concrétiser d’autres projets : la vocation de Vents Citoyens est d’investir, en Mayenne, dans des projets d’énergie renouvelable faisant pleinement place aux citoyens dans la gouvernance et dans le développement, dans l’esprit de la charte Énergie Partagée.

Une dynamique impulsée par des élus et des citoyens sensibles aux enjeux environnementaux

En 2012, la commune de Saint-Hilaire-du-Maine, en Mayenne, est contactée par plusieurs développeurs éoliens, intéressés pour développer un parc éolien sur son territoire. L’équipe municipale, qui avait déjà œuvré sur des projets de production d’énergie renouvelable et d’économies d’énergie, porte avec conviction la volonté que les habitant·e·s soient associé·e·s au projet. La municipalité choisit de travailler avec le développeur ABO Wind.

La commune sollicite le réseau associatif local, dont Lucioles, une association qui avait déjà créé des groupements d’achat collectif de chauffe-eau solaires. Cette mobilisation des acteurs du territoire aboutit à une première réunion publique en 2014, à laquelle participe une soixantaine d’habitant·e·s.

Déjà, l’exemple du projet éolien citoyen Bégawatts, à cette époque pas encore mis en service, sert de modèle. Pas moins de 52 personnes répondent « présent » pour contribuer au portage d’un projet similaire en Mayenne, et adhèrent immédiatement à l’association Vents Citoyens, créée dans la foulée de la réunion.

Parmi les artisans de cette belle dynamique, on trouve des personnes d’horizons professionnels très variés : des paysans bio – dont trois parmi les 4 co-présidents de l’association -, des chefs d’entreprise, des salariés de la fonction publique et du privé, dans des secteurs variés : industrie , banque, services sociaux, éducation, … Toute la diversité citoyenne mise au service de la ré-appropriation locale de l’énergie !

20171205 204453 AG04

L’implication citoyenne favorise et oriente le projet éolien

Depuis la création de l’association, des visites d’autres parcs éoliens citoyens et des rencontres avec d’autres porteurs de projet plus avancés ont été organisées, une vingtaine de réunions publiques ont eu lieu, ce qui a permis à la mobilisation locale de prendre de l’ampleur.

Aujourd’hui, l’association compte une centaine d’adhérent·e·s et au total environ 500 sympathisant·e·s. Quant à la dynamique d’investissement citoyen, elle a même pris par surprise les porteurs de projet. Afin que le maximum d’habitants intéressés puissent co-financer le projet, un montant plafond d’investissement a été fixé. Plus inattendu encore, Vents Citoyens a dû freiner la collecte face au succès rencontré, le seuil des 500 000 € à collecter auprès des citoyens ayant été franchi allègrement !

Cette forte mobilisation des habitant·e·s du territoire s’est aussi traduite par l’absence de tout recours en justice contre le projet de parc éolien. A contrario, une soixantaine de personnes ont participé à l’enquête publique (de décembre 2018 à janvier 2019) pour manifester leur soutien au projet.

Par ailleurs, la SAS Vents Citoyens a fait valoir auprès d’ABO Wind sa volonté de vendre l’électricité produite par les 4 éoliennes à un autre acteur coopératif et citoyen, le fournisseur d’électricité 100 % renouvelable Enercoop Pays de Loire.

Qui plus est, le contrat conclu avec Enercoop bénéficie du bonus environnemental proposé par l’opérateur : Enercoop paiera 1 €/MWh supplémentaire pour que le parc éolien finance des actions de sensibilisation aux énergies renouvelables et aux économies d’énergie en Mayenne. C’est un budget de 25 000 € par an qui va être ainsi dégagé pour promouvoir la transition énergétique sur le territoire, au travers des activités de l’association Vents Citoyens.

Visuel Vents Citoyens Construisons ensemble lenergie de demain2

Vents Citoyens explore déjà d’autres pistes pour produire des EnR localement

Si Vents Citoyens s’est lancée avec le projet éolien de Saint-Hilaire-du-Maine, elle ne compte pas s’en tenir là !

Ainsi, des contacts ont déjà été pris avec un autre développeur et avec l’agglomération de Laval, afin de faire avancer un projet de parc éolien qui – espèrent les citoyens – pourrait se voir attribuer une part des terrains déjà réservés pour une zone d’activités en périphérie de la ville.

Si ce projet est encore loin d’avoir abouti, les démarches de Vents Citoyens ont convaincu l’agglomération du sérieux des citoyens et de la valeur de leur expertise. C’est ainsi que Vents Citoyens s’est vue proposer – et a bien sûr accepté – de faire partie du comité de pilotage chargé, à partir de l’automne 2020, d’évaluer et repérer toutes les potentialités de production d’énergie renouvelable sur le territoire de l’agglomération.

Par ailleurs, la société prospecte pour trouver des terrains artificialisés ou dégradés appropriés pour y installer des centrales solaires au sol sans porter atteinte aux terres agricoles. À suivre !